top of page

Le burn-out, c'est quoi ?

On entend beaucoup parler de burn-out.

En effet, selon une enquête de l'ORSE (observatoire de la responsabilité sociale des entreprises), 34% des salariés français seraient en burn out, dont 13% qualifié de "sévère", soit plus de 2,5 millions de personnes (enquête publiée le 23 mars 2023).


Mais le burn-out, c'est quoi ?



Il est également appelé syndrome d'épuisement professionnel.

Il se caractérise par des symptômes particuliers associés tels que :

- troubles du sommeil

- difficultés à se concentrer

- problèmes digestifs

- douleurs musculaires

- problèmes de peau

- variation de poids

- problèmes cardiaques

- addictions (tabac, alcool, nourriture, sport...)

- détérioration des rapports aux autres

- situation de déni

Toutefois, si vous ne souffrez que d'un seul de ces symptômes, pas de panique !

Le burn-out est un mal multifonctionnel, donc, si vous constatez que vous entrez dans plusieurs de ces cases simultanément, il est nécessaire de consulter au plus vite.


Le surmenage est souvent associé au burn-out.

Eh oui ! Surmenage signifie charge de travail trop importante, si importante qu'on ne peut plus y faire face, et ce surmenage engendre du stress (car pas le temps de finir le travail demandé), et de la fatigue.



Si le burn-out est souvent associé au monde du travail, il existe d'autres formes, telles que le burn-out parental, maternel ou encore familial.

Il s'agit là d'une dépression d'un ou des parents qui sont épuisés, dans un état d'effondrement psychique, incapables de faire face à l'éducation des enfants.

C'est presque un burn-out professionnel, mais c'est la vie familiale qui en est le déclencheur.


Selon une étude d'Opinion Way datant d'avant l'été 2022, les populations les plus touchées par le burn-out seraient :

- Les femmes, à 46%

- Les moins de 29 ans, à 59%

- Les télétravailleurs, à 45%

- Les managers, à 43%


Si vous souffrez d'épuisement, il existe un test nommé MBI (Maslach Burnout Inventory), qui consiste à répondre à 22 questions qui se concentrent sur 3 dimensions :

- épuisement

- dépersonnalisation

- accomplissement personnel

C'est le test que j'utilise avec mes patient.es lorsqu'ielles viennent me consulter.

Un.e thérapeute peut vous aider à y voir plus clair et je recommande vivement de demander de l'aide, car le burn-out est à prendre très au sérieux.

En répondant à ces questions, le malade prend conscience de son niveau d'épuisement et de ce qui en découle.

Petit rappel : un des symptômes du burn-out est le déni. Il est donc nécessaire, et c'est la première étape vers la guérison, de cesser de se voiler la face et d'accepter la situation.

Nier ou agir comme si de rien n'était ne signifie pas que ça n'existe pas.


Généralement, un burn-out se solde par un arrêt de travail et une psychothérapie.

Cela dit, le travail sur vous-même que vous ferez ne sera bénéfique qu'à condition que les facteurs générateurs du burn-out soient atténués à votre retour au travail.

Il est donc essentiel d'identifier ces facteurs et d'en faire part à votre employeur et/ou à vos responsables syndicaux.



Malheureusement, dans la plupart des cas, le burn-out est tel que vous n'avez pas d'autre choix que de quitter votre emploi via une démission ou une rupture conventionnelle.

Mais une chose est sûre, n'imaginez pas que vous guérirez tout.e seul.e si vous démissionnez ! Vous devez vous soigner ! C'est la condition pour ne pas que votre burn-out se manifeste dans votre prochain job !


Comme nous l'avons vu, le burn-out a des conséquences mentales et physiques.

Votre médecin vous aidera en vous prescrivant un traitement de type anti-dépresseurs, somnifères ou décontractants, ainsi qu'un arrêt de travail (généralement entre 6 et 12 mois).


Mais une aide psychologique est essentielle pour se soigner sur le long terme.

Votre thérapeute vous aidera à identifier les déclencheurs de votre burn-out ainsi que vos limites et vos capacités. Cela est la condition sine qua non pour un retour serein à la vie professionnelle.

Votre entourage peut également vous aider, vous soutenir, à condition que vous ne cachiez pas votre état.

Vivre en burn-out n'est pas une honte, et le dire est une des étapes vers la guérison !


Vous vous êtes reconnu.e dans ces descriptifs ?

Consultez rapidement !



Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page