top of page

Un câlin ?...

Le 21 janvier dernier, nous vivions la journée internationale du câlin, l'occasion de découvrir quels en sont les bienfaits.




Ici, nous parlerons du câlin amoureux, amical et/ou fraternel CONSENTI.


Les vertus d'un câlin sont nombreuses, mais d'abord, voyons un peu ce qu'il se passe dans notre corps quand quelqu'un nous étreint, ou l'inverse.


  • Lors d'un câlin, serrer, toucher, embrasser, le cerveau libère des endorphines, surnommées hormones du bonheur, et provoque une action anxiolytique et relaxante.

  • Le cerveau déclenche également la production de dopamine, hormone du plaisir, qui nous laisse dans un état de bien-être. La dopamine est un neurotransmetteur, une molécule qui transmet des informations entre les neurones.

  • Et enfin, par le contact physique, notre cerveau envoie de l'ocytocine, hormone du câlin, qui provoque un signal directement envoyé dans le cortex cérébral et qui nous permet de bénéficier de ses effets positifs. L'ocytocine est aussi une molécule directement reliée à l'attachement émotionnel et à la relation de confiance à soi et à l'autre.




Maintenant que nous savons ce qui se joue dans notre corps, tentons de lister les bienfaits d'un câlin :


  • Il favorise le bien-être

En effet, en faisant un câlin, nous activons la sécrétion d'endorphines, de dopamine et d'ocytocine.

Il suffit de 20 à 30 secondes pour ressentir un sentiment de bien-être, pour chasser le coup de blues et retrouver sa bonne humeur.


  • Il accroît la confiance en soi

De nombreuses études indiquent que les enfants qui sont témoins de l'affection mutuelle de leurs parents, mais aussi qui sont quotidiennement embrassés et câlinés, auraient une plus grande estime d'eux-même.


  • Il réduit la pression artérielle

Lorsque nous sommes touché-es par quelqu'un-e, les neurotransmetteurs envoient un signal au cortex cérébral (comme vu précédemment), et par extension, au nerf vagal.

Le flux sanguin est donc canalisé et le rythme cardiaque diminue, tout comme la tension artérielle.

Cela provoque logiquement une baisse de l'état de stress et d'anxiété.

La prochaine fois que vous serez stressé-e, essayez donc la câlinothérapie, et observez 😉.


  • Il allonge l'espérance de vie

En effet, comme les câlins réduisent le stress, et augmentent la confiance, ils seraient donc vecteurs d'espérance de vie.


  • Il fortifie le système immunitaire

Selon l'Université de Pittsburgh, les chercheur-es ont démontré que les câlins boostent les anticorps qui luttent contre certaines maladies comme les rhumes ou les maux hivernaux.

Ça tombe bien, on est en hiver, on attend quoi pour essayer d'échapper aux microbes 🤧 ?


  • Il est un anti douleur

Maux de tête 🤯 ? Règles douloureuses 😥 ?

Le mélange d'hormones apaise le corps, le détend et réduit progressivement les douleurs.

Alors même si les câlins ne remplacent pas les anti douleurs, ils peuvent être malgré tout efficaces 🫠.



Selon la psychothérapeute américaine Virginia Satir, "nous avons besoin de 4 câlins par jour pour survivre. Nous avons besoins de 8 câlins pour fonctionner. Et de 12 pour croître".

Malheureusement, tout le monde ne vit pas accompagné, mais la bonne nouvelle c'est qu'il existe une solution pour les solitaires !

Eh oui ! Vous pouvez profiter d'un câlin avec ... votre coussin !

En effet, selon une étude de l'Université de Bristol (UK), serrer un coussin dans ses bras stimule le mouvement de la respiration et est efficace pour baisser le niveau d'anxiété.



Avec la Saint Valentin qui approche, tentez donc l'expérience de câlinothérapie (du moins pour celleux qui donnent un sens à cette fête 🙄).

Pour les autres, des câlins (consentis cela va de soi) entre potes, entre copines, avec ses enfants, son animal domestique, son voisin ou sa voisine, et, pour les plus fêlé-es (car ielles laissent passer la lumières 💡), avec un-e inconnu-e, ça marche aussi !





Posts récents

Voir tout

Komentáře


bottom of page