Le lâcher-prise

Le lâcher-prise, c'est quoi ?

Le dictionnaire dit : "le fait de se détacher du désir de maîtrise".


Je rajouterais :

laisser de côté ce qui nous empêche d'aller bien, se détacher de ce qui n'a plus lieu d'être, de ce qui nous fait souffrir, de ce qui nous tourmente, de ce qui nous encombre, nous emprisonne, nous empêche d'évoluer... Cela est valable pour les

événements passés, présents ou futurs, mais également pour nos relations avec les autres.


Attention toutefois à ne pas tout mélanger !

Lâcher-prise ne veut pas dire de résigner, tout accepter, fuir, approuver, faire preuve de faiblesse ou de lâcheté !


Pour lâcher-prise, le mieux est de se libérer en acceptant ses limites, en ayant envie de changer d'attitude, en ayant confiance en soi, en les autres, en la Vie, en faisant la paix avec son passé, en se pardonnant et en pardonnant aux autres, en renonçant à l'envie de vouloir tout contrôler et tout comprendre.


Ça fait rêver n'est-ce-pas ?

Et pourtant, nous sommes tous.tes capables d'y arriver (d'accord, ça prend du temps, de la patience, et, on ne va pas se le cacher, de l'entraînement).

Pour y arriver justement, je vous invite tout d'abord à identifier ce qui fait obstacle chez vous : quelles sont vos fausses croyances (vous savez, celles que vos parents vous ont donné, ou celles que vos expériences ont provoqué) ?

Quelles sont les blessures qui sont à l'origine de votre colère, de votre rancoeur, de votre haine ou de votre peur ?


Croyez-vous que le bonheur ne dépend que des circonstances extérieures ou que de quelqu'un en particulier ?


Je vous laisse méditer sur cette histoire :

Savez-vous comment on attrape les singes en Indonésie ?

On met une orange dans une grosse citrouille. Le singe y glisse sa main, prend le fruit, mais n'arrive plus à sortir sa main de la citrouille car il s'obstine à ne plus vouloir lâcher le fruit.

Comme il est coincé, il reste là et il est capturé.


Belle journée à vous, et belles réflexions !






34 vues

Posts récents

Voir tout

Dualité