Être 100% soi

Observez la nature autour de vous.

Observez l'abeille qui butine de fleur en fleur, sans se poser de question. Elle doit ramener le pollen jusque dans sa ruche pour nourrir les autres, elle y va seule, telle est sa mission.

Observez la fourmi que vous ne voyez jamais seule. Avec ses semblables, elle marche, à la queue leu leu, de manière organisée, à la recherche de nourriture ou d'un nouveau site pour y construire son nouvel habitat.

Observez le rapace dans le ciel, symbole de liberté, qui plane au-dessus des champs à la recherche de quelque rongeur à se mettre sous la dent (le bec).

Observez le serpent, prêt à mordre, la colombe qui apporte la paix, l'ours, nonchalant mais brutal.

Chacun de ces êtres vivants ont leur spécificité.


L'aigle n'a probablement jamais rêvé d'être une fourmi, de même le serpent n'a jamais rêvé d'être une abeille, l'ours une colombe...


Que nous soyons homme ou femme, que nous nous prénommions Paul ou Fatima, que nous soyons grand ou petit, gros ou maigre, blanc ou noir...

Quelle importance, du moment que nous sommes "100% moi", avec nos qualités, nos défauts, nos forces, nos faiblesses, solitaires parfois, triste ou heureux.

Car comment aimer ses semblables si on ne s'aime pas soi-même ?

Et comment s'aimer soi-même si on n'est pas 100% soi ?


Je vous laisse méditer...


Beau dimanche !


8 vues

Posts récents

Voir tout

Dualité